Communauté Chrétienne Martiniste

 

 

« Et Melchidzedek, Roi de Shalem, offrait du Pain, du Vin et de l'Encens, parce qu'il était Sacrificateur du Dieu Très -Haut »

 

Notre Seigneur, le Christ, a repris le Sacrifice (sacer-facere = sacraliser) des purs aliments produits par le travail des hommes en les dignifiant de Son Pouvoir divin de Jésus (Iéshouâ) devenant Jésus-Christ.

 

Ce pouvoir initiatique fut transmis aux douze apôtres, Adeptes Parfaits, et aux soixante-dix Disciples qui entouraient physiquement le Christ lors de Son séjour sur terre.


Saint Pierre transmit pour la première fois, à Antioche, son pouvoir à Evodius (Ebv-ôd en hébreu = Père de l'Ordre) qui le retransmit par la lignée des Ignace en ligne épiscopale directe jusqu’à nous, par l'intermédiaire de deux filiations:

 

a) par celle du Cardinal Antonio BARBERINI (A.D.1657) et des évêques Jacobo Benigno BOSSUET (A.D.1693), Joh. Maria Micaele KOWALSKI (A.D. 1938) et Alaphridus Franciscus Maria VITALI (A.D.2000)

 

b) par celle des évêques Vilatte, Miraglia, Houssay et Armand TOUSSAINT (Église Rosicrucienne Apostolique).

 

La COMMUNAUTE CHRETIENNE MARTINISTE est une Église Johannite donc Gnostique et Alchimiste (l'Apocalypse est un recueil alchimique) dont le travail sur terre consiste: à entretenir la Filiation Apostolique et à la retransmettre à ceux qui en sont dignes; à sacraliser les choses et les gens; à répandre les enseignements du Christ; à guérir les malades; à chasser les démons; à aider les affligés et à montrer la Lumière Spirituelle du Graal.

 

La COMMUNAUTE CHRETIENNE MARTINISTE n'est pas une Église secrète. Elle donne généreusement la Lumière Spirituelle à ceux qui La demandent en esprit et en vérité. Elle baptise de feu et d'Esprit comme l'annonçait Jean le Baptiste. C'est le motif pour lequel la COMMUNAUTE CHRETIENNE MARTINISTE ne reçoit, en principe, dans ses rangs que des Martinistes en quête de Mystique.

Notre Église dispense les sept Sacrements à tous, mariés ou non, et reçoit les femmes comme les hommes à tous les degrés ecclésiastiques. On ne peut empêcher les femmes, par une injuste ségrégation sexuelle, de vivre pleinement leur vocation sacerdotale christique tout comme les hommes.

 

La COMMUNAUTE CHRETIENNE MARTINISTE (C.C.M.) confesse un seul Dieu, le Père, son Fils, notre Seigneur Jésus-Christ et le Paraclet « Pneuma-Hagion », ainsi que les Saintes Hiérarchies. Le Christ, Fils de l'Unicité Divine, est descendu dans notre monde pour exorciser l'humanité de l'emprise du Mal, d'égrégores karmiques sclérosants (péchés) et d'une stagnation spirituelle soigneusement entretenue par les Esprits retardataires lucifériens dont les humains sont les cobayes, par procréations anarchiques.

 

La COMMUNAUTE CHRETIENNE MARTINISTE ne fait pas de prosélytisme, mais elle reste toujours à l'écoute. La hiérarchie de la C.C.M. se compose des neuf degrés tradi¬tionnels: les 5 degrés mineurs: clerc, portier, lecteur, exorciste, acolyte, et des 4 degrés majeurs: sous-diacre, diacre (« ministre du culte » selon la traduction exacte de ce mot), presbytre (« ancien », idem) ou prêtre, évêque ou épiscope (« surveillant de la Tradition », idem). Toutes les fonctions sont bénévoles.

Les Fidèles ordonnés prêtres deviennent évêques s'ils ont réalisé des travaux importants de recherche fondamentale et appliquée dans les Sciences Gnostiques: philosophie, alchimie, astrologie. Les rituels sont très simples: la Liturgie-Théurgie, les Neuvaines, les exorcismes et les Sacrements.


DESCRIPTION DES CÉRÉMONIES :


La Liturgie-Théurgie, ou Sainte Messe, est une cérémonie eucharistique d'appel et de remerciement avec intention libératrice pour un affligé, un persécuté, un malade, un décédé et pour toute l’humanité souffrante.Elle se pratique dans la langue des fidèles.

 

On y emploie des cierges de cire, de l'encens naturel, la myrrhe vraie et des onctions.

 

Le Sacrifice du Pain (de préférence azyme) est accompagné, comme lors de la Cène, de l'offrande de vin dilué d'eau selon le rit eucharistique de Melkitzedek. Pendant le rituel eucharistique il est fait appel au Père, au Christ, au Saint-Esprit, aux Hiérarchies Créatrices et aux Egrégores apostoliques et initiatiques.

 

Les vêtements liturgiques sont réduits à un minimum: amict, aube, cordon, étole, croix pectorale et, éventuellement, chasuble par-dessus le tout; pour l'évêque: l'anneau pastoral avec une améthyste (la pierre d'ivresse spirituelle qui permet d’entrer en contact avec l’Invisible, sans extase, les pieds sur terre et sans devenir fou), et éventuellement une crosse.

 

Deux (au moins) ou six cierges se trouvent sur l’autel, trois ou sept en présence du Patriarche), plus, facultativement, la Ménorah ou Lampe à sept Lumières à gauche sur l'autel - les Sept Esprits devant le Trône - sont présents et, à défaut de pierre d’autel, une image de Notre Seigneur, le Christ, peut servir d'appui aux prières, en lieu et place de la pierre d'autel avec tombeau. La construction spirituelle eucharistique qui s'élève lors de la célébration est affermie par les cierges enflammés, par les fumigations de pures résines, par l'eau bénite projetée et par les paroles du prêtre.


- L’Exorcisme est l’action de purification par le Verbe (par l'imposition des mains, par les paroles de l'exorciste et de son degré initiatique, par la puissance du rituel et par la Filiation Apostolique) pour les êtres obsédés ou possédés par des entités mauvaises.
Les officiants agissent seuls ou en commun, à distance ou de concert.


- Les Neuvaines sont des prières rituelles répétées neuf jours d'affilée à la même heure planétaire. On prie aussi par séries de 12 ou 22 prières. Cf. e.a. les textes de l’abbé Julio.


- Les Sept Sacrements sont ceux de l'Église traditionnelle. La C.C.M. confère aussi le Consolamentum Cathare.


Les Rosicruciens dont le catéchisme réside dans les Dix Commandements, les Béatitudes et les enseignements des Frères Aînés donnés dans la « Cosmogonie des Rose+Croix » (Max Heindel) s'efforcent de consommer les Noces Eucharistiques, but de toute Vie Spirituelle, en appliquant le Commandement du Christ:

 

 

"Faites ceci en mémoire de Moi".


Ils rejettent tout usage de drogues nuisibles telles que les hallucinogènes, et autres.Les Fidèles de la C.C.M. pratiquent régulièrement la Concentration basée sur le silence mental.


Ils prient pour les malades en remerciant d'avance, avec une joie profonde, le Seigneur et Son Père, et conservent dans le meilleur état possible leur capital de vie et d'évolution: leur corps triple, leur âme triple et leur esprit triple. Ils souhaitent profiter longtemps de cet instrument si perfectionné pour une profonde prise de conscience de cette incarnation dans le monde physique actuel, afin d'obtenir leur Libération et de pouvoir ainsi mieux aider leurs frères et sœurs en humanité.

 

La Lumière Spirituelle n'est refusée à personne et tout être créé peut recevoir un Rayon de la Vie divine s'il La cherche sincèrement avec persévérance, car Elle est accordée généreusement aux hommes et aux femmes décidés à œuvrer courageusement pour le Beau, le Vrai, le Bien dans la Hiérarchie, la Discipline et la Fraternité.

 

 

Que les Roses fleurissent sur votre Croix !...

 

 

(Texte inspiré de la présentation de l’E.R.A.)