Une voie traditionnelle pour le troisième millénaire

 

  1. Qu'est-ce que le Martinisme ?

  2. Quel est le but de l'O M S I ?

  3. Quelle est la doctrine spirituelle de l'O M S I ?

  4. Qu'est-ce que l'Initiation martiniste transmise par l'O M S I ?

  5. Quelle est la structure de l'O M S I ?

  6. Qui peut devenir membre de l'O M S I ?

 

Qu'est-ce que le Martinisme ?

 

Si, comme les autres Ordres Martinistes, l’Ordre Martiniste S I considère PAPUS (Dr Gérard ENCAUSSE) comme le fondateur de l’Ordre Martiniste, il regarde néanmoins Maître PHilippe de Lyon comme le Chef du Martinisme. Maître Philippe n’a-t-il pas dit un jour: « Quand Papus partira, ce sera un peu la pagaille dans le Martinisme. Il y aura plusieurs groupes, mais je reprendrai le Martinisme et j’en serai le Grand Maître. »


Cependant, la définition du Martinisme telle que l’a rédigée PAPUS en 1916, n’est pas incompatible avec notre courant de pensée, et nous reconnaissons la valeur de l’œuvre de ce grand occultiste : « L'Ordre, dans son ensemble, est surtout une école de chevalerie morale, s'efforçant de développer la spiritualité de ses membres par l'étude du monde invisible et de ses lois, par l'exercice du dévouement et de l'assistance intellectuelle et par la création dans chaque esprit d'une foi d'autant plus solide qu'elle est basée sur l'observation et sur la science.   Le Martinisme dérive directement de l'illuminisme chrétien et il en a adopté les principes. - Formant le noyau réel de cette Université vivante qui refera un jour le mariage de la Science sans division avec la Foi, sans épithète, le Martinisme s'efforce de se rendre digne de son nom en établissant des écoles supérieures de ces sciences métaphysiques et physiogoniques dédaigneusement écartées de l'enseignement classique sous le prétexte qu'elles sont occultes.   Notre époque de scepticisme, d'adoration de la forme matérielle et d'athéisme avait si nécessairement besoin d'une réaction franchement chrétienne, indépendante de tous les clergés, que dans tous les pays où il a pénétré, le Martinisme a sauvé du doute, du désespoir et du suicide bien des âmes. Il a ramené à la compréhension du Christ bien des esprits que certaines manœuvres cléricales avaient éloignés de toute Foi.   Ne demandant à ses membres ni cotisations, ni droits d'entrée dans l'Ordre, n'exigeant non plus aucun tribut régulier de ses Loges au Suprême Conseil, le Martinisme est resté fidèle à son esprit et à ses origines en faisant de la pauvreté matérielle sa première règle.   Les Martinistes veulent être des chrétiens libres de toute attache cléricale et les accusations de « satanisme » leur feront hausser les épaules, en appelant le pardon du Ciel sur ceux qui les calomnient injustement.   Les Martinistes ne font pas de magie, soit blanche, soit noire. Ils étudient, ils prient et ils pardonnent les injures de leur mieux.   Le Martinisme ne demandant à ses membres aucun serment d'obéissance passive et ne leur imposant aucun dogme, pas plus le dogme matérialiste que le dogme clérical, les laisse parfaitement libres de leur action.   Tout rite rayant Dieu de ses planches n'existe plus pour les Martinistes.   Accusés d'être des diables par les uns, des cléricaux par les autres, des magiciens noirs ou des aliénés par la galerie, nous resteront simplement des chevaliers fervents du Christ, des ennemis de la violence et de la vengeance, des synarchistes résolus, opposés à toute anarchie d'en haut ou d'en bas, en un mot, des Martinistes comme le furent nos glorieux ancêtres Martines de Pasqually, Claude de Saint Martin et Willermoz ! »

 

Quel est le but de l' O M S I ?

 

Le but de l'Ordre est le rapprochement de l'Homme vers Dieu. L'Ordre Martiniste S   I est un des rameaux issus de la prestigieuse filiation des Maîtres Passés. Ces Maîtres Passés sont nombreux et remontent à Pythagore, en passant par Platon, Plutarque, Maître Eckhart, Jacob Böhme, Swedenborg, Eckhartshausen, Martines de Pasqually et son disciple Louis Claude de Saint Martin. Si chacun de ces personnages a marqué son temps et a apporté sa pierre d’achoppement à la Tradition, Maître Philippe de Lyon est le Guide choisi par l’Ordre Martiniste S* I* qui se place sous Sa sainte protection.
Ses disciples, parmi lesquels Jean Chapas et Michel de Saint-Martin, ainsi que de tous ceux qui les ont inspirés ou qui furent par la suite inspirés par eux, sont des références certaines auxquelles l’Ordre est très attaché.
Il transmet en toute régularité, par filiation initiatique, les deux Degrés et le Grade traditionnels du Martinisme.

 

Quelle est la doctrine spirituelle de l'O M S I ?

 

L'Ordre Martiniste S* I* n'est pas une religion ni une secte. Source de réconciliation et non de division, il permet à l’homme de travailler sur lui-même, dans l’action, en ouvrant son cœur, afin d’œuvrer pour le bien de ses frères : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous aime ». Voie cardiaque, voie royale par excellence, « c’est dans le cœur spirituel qu’est déposée l’étincelle de Dieu qu’il nous faut faire grandir ». (11.02.1902 Maître Philippe de Lyon).


L'O. M. S I ne s’oppose pas aux Canons Traditionnels de l’Eglise : « chaque être a son chemin, et le chemin de l’un n’est pas le chemin de l’autre, mais tous les chemins sont dans le Chemin. » (Maître Philippe)

 

L'O. M. S I souhaite faire venir le Royaume de Dieu dans le cœur de chacun de ses membres et pense que cette venue est préparée, entre autre, par une activité spirituelle personnelle ayant pour but d'épanouir, au sein même de la vie quotidienne, les qualités de cœur et d'esprit que Dieu dépose en chacun de nous. Si le cheminement de chacun reste un évènement individuel, l’épanouissement de l’être intérieur nécessite cependant une initiation rituelle et un soutien fraternel que l'on trouve plus facilement dans une communauté spirituelle structurée traditionnellement et consolidée par le silence du secret sur ses rites.
C’est par l’effort individuel, la prudence et la discrétion, guidé par l’Invisible, que l’Initié avance dans la Vie. Apprendre à dépasser son orgueil, son égoïsme, pratiquer la prière, la charité, se remettre entièrement entre les mains du Ciel, tels sont les Grands Mystères qui mènent au Père et sur lesquels notre Ordre appuie ses travaux : « Veillez et priez. Le Ciel peut tout ». (Jean Chapas).

 

Qu'est-ce que l'Initiation Martiniste transmise par l'O M S I ?

 

L’initiation constitue le commencement du pèlerinage intérieur de celui qui sera appelé « initié ». Elle constitue le point de départ de toute voie initiatique. C’est le rattachement à une organisation traditionnelle, à la Tradition. Elle inaugure par conséquent la voie ésotérique, autrement dit le cheminement de l’initié vers la Vérité ésotérique.
Recevoir l’initiation martiniste, c’est ouvrir sa Conscience et son Cœur au Ciel, car être initié, étudier les Sciences Occultes, ne relèvent pas de l’intellectuel pur. Si l’initié a besoin de perspicacité pour comprendre et assimiler la Tradition à travers les écrits des Maîtres Passés, c’est par l’intelligence du cœur, par l’ouverture de la voie cardiaque en lui qu’il peut mettre en pratique les enseignements martinistes et vivre ses initiations.

Car, pour qu’elle soit vivante, durable et bénéfique, il faut que toute cérémonie, tout enseignement, ait sa contrepartie, son point d’encrage dans le Plan divin. Ce n’est qu’ainsi que l’initiation sera authentique, reconnue et en harmonie avec les Lois du Ciel.

 

Rapprochons-nous de PAPUS, qui a beaucoup à transmettre sur le sujet :
« Le véritable ésotérisme est la science des adaptations cardiaques. Le sentiment est seul créateur dans tous les plans, l’idée est créatrice seulement dans le plan mental humain; elle n’atteint que difficilement la Nature supérieure. La Prière est le grand mystère, et peut, pour celui qui perçoit l’influence du Christ, Dieu venu en chair, permettre de recevoir les plus Hautes influences en action dans le Plan divin. »
 

« L’Occultisme peut s’apprendre en trois semaines. Mais, … ce n’est pas la voie. Ce qui compte, c’est d’observer les trois grands commandements… Dieu ne nous demande qu’une chose: aimer notre prochain … pardonner à celui qui nous nuit … car quiconque a la Charité a la Lumière … » (Monsieur Philippe).

 

Quelle est la structure de l'O M S I ?

 

L'Ordre Martiniste S I , se voulant dépouillé de toute structure saturnienne, n’existe que dans l’Invisible. Par le fait, il n'y a pas de droit d'entrée, ni de cotisation.
Outre un travail personnel de prières et de méditation chez eux, qui ne requiert aucune installation particulière, les membres qui le désirent peuvent se rencontrer dans des lieux connus d’eux seuls pour œuvrer collectivement, en toute fraternité et en parfaite harmonie.  Différents thèmes se rapportant à la Tradition y sont abordés et discutés, et c’est au cours de réunions à caractère purement mystique et spirituel que sont conférées les Initiations aux différents grades.

 

Qui peut devenir membre de l'O M S I ?

 

Ouvert aux hommes et aux femmes de bonne volonté, sans discrimination sociale ou financière, l'Ordre Martiniste S I admet dans ses rangs, en parfaite égalité, ceux et celles qui ont le désir d’œuvrer en toute fraternité à leur évolution spirituelle dans le mouvement ascendant vers le Principe Créateur.
Il n'y a aucune incompatibilité entre le Martinisme et l'appartenance à un autre Ordre ou parti ou communauté religieuse, du moins si cet Ordre ou parti ou religion ne professe pas des idéaux contraires à ceux de l’O. M. S* I*. Cependant, pour des raisons d’égrégore, il est des appartenances qui ne sont pas encouragées, chaque candidature étant étudiée, en toute fraternité, avec la plus grande attention.

 

Pour en savoir plus, voir notre page : Devenir Membre